logo

Nos Services

Accédez directement à nos services Web
[email protected]
+04-6680-4071

L’histoire de Joomla

histoire-de-joomla-et-Mambo-blog-w5d

En 2005, Joomla! est né d’un désaccord entre d’un côté les tenants du logiciel propriétaire et de l’autre côté les partisans du logiciel libre. Ce désaccord initial constitue aujourd’hui l’une de ses forces principales, car le code est libre et reste un gage de transparence et d’améliorations perpétuelles

Les origines de Joomla

En 2000, la société australienne Miro Construct Pty Ltd a commencé le développement d’un logiciel au nom de Mambo pour le développement de sites commerciaux. Il s’agissait d’un logiciel de gestion de contenu pour l’Internet, ou content management system (CMS), sous licence propriétaire.

De 2001 à 2004

2001
L’année suivante, la société choisi une politique de double licence en développant Mambo Site Server sous licence GPL.

2002
Jusqu’au milieu de l’année 2002, la société Miro est le seul développeur de Mambo apportant les corrections de bugs et réalisant les patchs de sécurité, mais elle ne n’enrichit pas vraiment le code et n’ajoute que peu de fonctions.Miro développe alors deux versions Mambo Site Server et Mambo 2002 sous licence commerciale.
Avec la version 3.0, Mambo Site Server devient Mambo Open Source aussi connu sous le nom de MOS.

2003
Au début de 2003, Miro remet entièrement la responsabilité du code à l’équipe de développement de MOS.
Miro se concentre sur ses produits commerciaux
Miro sort Mambo CMS, un logiciel commercial sous licence propriétaire (donc code non libre).
Miro précise que Mambo CMS ne contient aucun code produit après la libération (on cite le terme de “libération” lorsque le développeur d’un logiciel passe d’une licence propriétaire à une licence libre) d’ailleur les deux versions ne sont pas compatibles de Mambo Open Source.

La société Miro Construct Pty Ltd est mise volontairement en liquidation en février 2003. Miro International Pty Ltd est fondée. Mais le code source de Mambo Open Source affiche toujours la mention copyright 2000 – 2003 Miro Construct Pty Ltd.

2004
La nouvelle version 4.5 de Mambo Open Source sort en décembre 2003.

Presque l’ensemble du code original de Miro disparait pendant la réécriture.
Mamboforge.net est lancé en mars 2004. Vers le milieu de l’année le nom Mambo Open Source est juste changé en Mambo pour éviter les confusions possibles dans la communauté entre le CMS développé sous licence libre et l’offre commerciale de Miro Mambo CMS.

À la fin de 2004, Mambo est visé par des menaces de contentieux juridiques concernant les droits de propriété intellectuelle de certaines parties du code contenues dans le core. Le problème semble sévère et entraîne des frais, du temps et finalement le départ de quelques leaders communautaires clefs. Miro vient à l’aide de Mambo en offrant un appui juridique et des ressources de l’entreprise pour protéger l’équipe de développement et préserver le programme.

Collaboration étroite

Andrew Eddie, le chef de l’équipe de développement Mambo et Miro décident de réunir leurs efforts et de collaborer plus étroitement.

À la fin de 2004, Mambo est visé par des menaces de contentieux juridiques concernant les droits de propriété intellectuelle de certaines parties du code contenues dans le core. Le problème semble sévère et entraîne des frais, du temps et finalement le départ de quelques leaders communautaires clefs. Miro vient à l’aide de Mambo en offrant un appui juridique et des ressources de l’entreprise pour protéger l’équipe de développement et préserver le programme.

Le Comité de pilotage Mambo ou Mambo Steering Committee (MSC) composé de cadres Miro et des représentants élus de l’équipe de développement Mambo est formé en décembre 2004. Ce comité de pilotage est conçu pour diriger dorénavant le projet de Mambo.

Au début de l’année 2005, Andrew Eddie annonce l’aventure commune entre Mambo et Miro International Pty Ltd qui propose un appui financier pour le projet Open Source, la formation, des prestations de services commerciales et un programme de certification des développeurs. En février débutent des discussions pour la formation d’une fondation à but non lucratif pour soutenir le projet de Mambo.

En avril, Miro abandonne le nom de Mambo pour son CMS propriétaire qui s’appellera désormais Jango afin de mettre, selon Miro, définitivement fin à la confusion. Parallèlement, Miro assure le parrainage structurel de Mambo au sein du MSC et en mettant à disposition de l’équipe de développement bénévole une infrastructure technique (serveurs hébergeant l’espace de développement, CVS, forums, sites officiels, etc.).

Tentative de prise de pouvoir

En juillet, le domaine mambo-foundation.org domaine est déposé et, le 8 août, Mambo Foundation, Inc est légalement constitué. Peter Lamont, le PDG de Miro, se serait nommé Président du Conseil de la nouvelle Fondation. Le 10 août, Peter Lamont annonce à la communauté la création de la fondation par un message sur le forum de Mamboserver.com

Une importante décision pour l'avenir

Comme vous l’aurez compris, il y a eu plusieurs changements importants et attrayants de la communauté Mambo. La formation de la Fondation Mambo, une organisation non-lucratif dont la mission est de gérer le projet Mambo, assureront la sécurité, la longévité et le succès de Mambo et sa communauté d’utilisateurs. Notre prochain objectif est de mettre ensemble une structure organisationnelle solide et encourager la coordination entre les équipes y compris le développement de base, maintenance, documentation, traduction, le développement du tiers-partie, l’appartenance, la finance, l’administration et de plaidoyer, qui travaillera sous l’égide de la Fondation.

Le projet Mambo a été extrêmement heureux d’avoir une communauté importante qui lui a préconisé Mambo à bien des égards et a aidée à grandir dans le produit primé qu’elle est aujourd’hui. Nous tenons à vous remercier pour votre soutien continu, qui continuera d’être critique de l’avant.
Peter Lamont – Chairman, Board of Regents – Mambo Foundation, Inc.

Lien original http://forum.mamboserver.com/showthread.php?t=56446

Alors que Mambo vient encore de gagner une récompense à San Francisco pour la conférence LinuxWorld, le message aurait pris par surprise l’équipe de développement .

Le 12 août, Robert Castley, qui est membre inaugural du Conseil de la fondation Mambo rassure en affirmant qu’avec lui, le fondateur original de Mambo Source Ouverte, et Andrew Eddie, les deux étant membre du Conseil de la Fondation Mambo, Mambo continuerait comme un projet libre ouvert.La majorité de l’équipe de développement ne semble pas l’entendre de cette oreille. Le MSC n’aurait pas été consulté. La “nomination” d’Andrew Eddie le surprend lui-même. Elle envisage, ou de continuer sous le nom de Mambo sans la houlette de la fondation une fois modifiée, ou de prendre un autre nom. Elle prend contact avec Eben Moglen du Software Freedom Law Center (Centre de Loi des Logiciels Libres). L’équipe de développement, sur les conseils d’Eben, ne poste aucun messages à propos de Miro et son annonce malgré les demandes d’explication de la part de la communauté sur Mamboserver.com.

D’après l’équipe de développement, de nombreuses dispositions des statuts de la Fondation vont à l’encontre des accords antérieurs réalisés par les membres élus du MSC. Certaine dispositions violeraient les valeurs fondamentales de l’Open Source. Miro refuserait également le transfert du Copyright et du Trademark (le nom “Mambo”) à la fondation et demanderait le départ de certains des membres de la Core Team.

Après une semaine de discussion et d’échange avec le Software Freedom Law Center sur la conduite à tenir et les aspects légaux à respecter, est venu le temps de la décision. C’est seulement le 17 qu’il est décidé qu’Open Source Matters (nom de domaine appartenant à un membre de la Core Team) serait l’url provisoire du futur CMS. A 21h48 GMT/UTC, Andrew Eddie (alias MasterChief), “pousse le bouton” et envoie sa “Lettre ouverte à la communauté”

Lettre ouverte à la communauté d'Andrew Eddie

Beaucoup de chose ont été dites au sujet du projet Open Source Mambo et la création de la Fondation Mambo au profit de l’avenir de Mambo.

Nous, l’équipe de développement de base, estimont à l’unanimité:

Un projet open source est constitué de personnes produisant des logiciels libres et ouverts et de contribuer comme une équipe communautaire pour le bénéfice des autres.
Les projets open source reflètent l’esprit de collaboration en assurant une bonne gouvernance qui permet à des entreprises à investir en toute confiance dans son développement.
Les projets open source sont ouverts à la participation de quiconque peut apporter une valeur et elle est disposée à travailler avec la communauté.

Nous, l’équipe de développement, avons des préoccupations graves concernant la Fondation Mambo et sa relation à la communauté.
Nous croyons que l’avenir de Mambo devraient être contrôlées par les exigences de ses utilisateurs et les capacités de ses développeurs.
La Fondation Mambo est conçu pour accorder ce contrôle à Miro, un design qui rend la coopération entre la Fondation et de la communauté impossible.

La Fondation Mambo a été formé sans tenir compte des préoccupations des équipes de développement de base.
Nous, la communauté, ne possédons pas de voix dans son gouvernement ou de l’orientation future de Mambo.
Le Comité directeur de Mambo composé de l’équipe de développement et des représentants Miro autorisé l’incorporation de la Fondation et doivent constituer le premier conseil.

Peter Lamont a pris sur lui d’intégrer la Fondation et de nommer le conseil d’administration sans aucune consultation des deux représentants des équipes de développement, Andrew Eddie et Brian Teeman.
Bien que M. Lamont par le SMC s’est engagé à transférer le droit d’auteur Mambo à la Fondation Miro refuse maintenant de le faire.

Ce que nous allons faire: Nous allons continuer à développer et améliorer une version de ce projet primé des logiciels actuellement distribué sous licence publique générale GNU. Nous constatons et regrettons que que nous ne sommes plus en mesure de travailler avec Miro et la Fondation Mambo.

Nous avons retenu le Software Freedom Law Center pour nous conseiller dans cette affaire et publiera de plus amples renseignements au sujet de notre plan à court terme dans un proche avenir.

Pour plus d’information s’il vous plaît, veuillez consulter Open Source Matters
17 août 2005, L’équipe de développement Mambo :

Andrew Eddie, Emir Sakic, Andy Miller, Rey Gigataras, Mitch Pirtle, Tim Broeker, Alex Kempkens, Arno Zijlstra, Jean-Marie Simonet, Lévis Bisson, Andy Stewart, Peter Russell, Brad Baker, Brian Teeman, Michelle Bisson, Trijnie Wanders, Rey Gigataras, Shayne Bartlett, Nick Annies, Johan Janssens
__________________
Andrew Eddie
Mambo Core Developer Février 2003-août 2005
Lien original http://forum.mamboserver.com/showthread.php?t=57645

Pour Résumer

L’équipe de développement a créé le site web OpenSourceMatters pour communiquer avec les utilisateurs, développeurs, concepteurs de sites Web et la communauté en général. Le chef d’équipe de projet Andrew Eddie (alias “MasterChief”) a écrit cette lettre ouverte à la communauté, publiée sur la section des annonces du forum public sur mamboserver.com.

Un millier de personnes a rejoint le site opensourcematters.org en un seul jour, la plupart avec des messages d’encouragements et de soutiens pour les actions de l’équipe de développement.

Cet événement a suscité de vives réactions dans la communauté du logiciel libre.
De nombreux messages pour et contre les actions des deux côtés ont rempli des forums de nombreux autres projets open source.
Dans les deux semaines suivant l’annonce d’Eddie, des équipes ont été réorganisées et la communauté a continué à croître.

L’équipe de base de Joomla! commence le projet en août 2005.
Joomla a donc vu le jour le 17 août 2005 à la suite de ce fork* de Mambo par l’ensemble de ses principaux développeurs.

Ce qu'il faut comprendre de tout cela !

A cette époque, le nom Mambo est une marque déposée par la société Miro International Pty Ltd, qui a formé une fondation à but non lucratif avec l’objectif déclaré de financer le projet et à le protéger des poursuites.

 

L’équipe de développement a fait valoir que de nombreuses dispositions de la Fondation allaient à l’encontre des accords antérieurs et contenaient des dispositions violant les valeurs open source fondamentales.

 

Cependant les membres de l’équipe de développement de Mambo, lors de leur démission collective en 2005, ont eux-même appelé cette scission un “spork”, contraction de “spoon” (cuillère en anglais) et “fork” (fourchette), car c’est sans doute la première fois dans l’histoire du développement de l’Open Source qu’une équipe de développement unanime quittait un projet auquel ils avaient contribué.) une méthode efficace pour empêcher l’appropriation d’un projet par un groupe.

[ il est bon de rappeler que l’on on cite le terme de “fork” lorsqu’un nouveau projet, généralement Open Source, se crée à partir d’un précédent projet ]

 

La version 1.0 de Joomla sort très vite, le 16 septembre. Joomla n’est qu’un “rhabillage” de Mambo 4.5.2.3. (Dixit de ces propres développeurs), les codes sont quasiment identiques et les extensions développées jusqu’alors pour Mambo fonctionnent avec Joomla. L’équipe de développement abandonne de ce fait la version 4.5.3 en développement.

 

Finalement, ça sera Joomla! 1.5 avec un code complètement réécrit, qui sortira à la fin du mois de janvier 2008. Joomla! prend maintenant définitivement ses distance avec Mambo.

 

Au mois d’août 2008 les hackers mettent à l’épreuve les chasseurs de bugs (Bugs Squad) et l’équipe de développement de Joomla! une faille critique dans la version 1.5.5. Une version de correction est publiée en moins de trois heures.

 

Telles furent les premières moments intenses de la vie d’une communauté autour d’un manager de contenu, modifiable à volonté car Open Source et qui continuera, je l’espère son petit bonhomme de chemin et que l’on peut toujours suivre sur le lien ci-dessous.

Quand à la version française, une communauté Joomla a vu le jour grâce à Nicolas Ogier et moi même en 2007, quand nous avons déposé le nom Joomla.fr sous l’égide d’une organisation associative à but non lucrative, répondant au nom de l’AFUJ, mais ceci est une autre histoire.

Yann Gomiero
Aucun Commentaire - Soyez le premier à donner votre avis

Poster un commentaire

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous avez le choix d'accepter ou non l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies. Nous vous invitons à les accepter afin de vous offrir des fonctionnalités relatives à nos services web, notre offre d’hébergement, de réaliser des statistiques et d'autres services ciblés adaptés à vos centres d'intérêts.